close
Avis & enquêtes

Biosanté Editions de Mr Bazin: mieux, pire ou pareil que SNI?

xavier bebin est xavier bazin

Biosanté Editions a été lancé en 2016 et le public a pris connaissance d’un dénommé Xavier Bazin. Très vite, des lecteurs et bloggers s’interrogent sur la réelle nouveauté de cette édition. En effet, le discours et les techniques marketing employées ressemblent comme deux gouttes d’eau à Santé Nature Innovation. Alors naturellement, les questions sont nombreuses: qui est derrière Biosanté Editions? Qui est Xavier Bazin? Est-ce sérieux? Peut-on leur faire confiance? Mon enquête apporte des réponses et des faits troublants.

Une petite sœur de SNI Innovation apparaît 3 ans après

La révélation

Jusqu’à peu, Biosanté Editions a tout fait pour se montrer indépendant de SNI Editions. D’ailleurs, les personnes qui veulent se désinscrire de Biosanté ne pouvaient pas le faire chez SNI.

se désabonner à Biosanté est impossible depuis SNI
Copyright Commentaire sur le Blog du Dr Jo (article de 6 mai 2016)

Mais il se trouve que les numéros d’abonnés sont les mêmes entre les 2 sociétés!

numéros abonnés identiquesentre les 2 sociétés
Copyright Commentaire sur le Blog Santescience

Et puis, fin 2019, Santé Nature Innovation fait cette révélation à la quelle on s’attendait:

création de biosanté edition grâce à Laarman
Copyright site Santé Nature Innovation page SNI incubateur de talents

C’est maintenant officiel: Biosanté Editions est une petite soeur de SNI Editions.

Pourquoi 2 structures?

C’est sûrement là toute l’art du marketing de Vincent Laarman. Ne pas mettre ses œufs dans le même panier. Si une structure venait à décliner ou être discréditée, l’autre pourrait prendre le relais. Et puis, deux entreprises peuvent davantage être rentabilisées. Enfin, à la revente, on encaisse davantage.

Pourquoi l’avouer maintenant?

La réputation de SNI entâchée

Il y a eu un évènement marquant dans l’histoire de SNI en 2018. Un article dans le populaire magazine “Que Choisir” a révélé en partie les pratiques et les intentions du clan SNI.

Une partie des clients /abonnés a pris conscience de la machine qui les abreuvait de mails. Et puis les professionnels de santé seraient moins enclins à s’exposer en tant qu’auteur. Or, ceux sont eux qui sont la vitrine de la société et lui permettent d’attirer des abonnés. C’est donc le fond de commerce qui a été remis en cause.

En plus, certains auteurs avaient déjà montré auparavant leur désaccord avec la ligne éditoriale et démissionné (Thierry Souccar, Dr Joyeux, Dr Hertoghe). La réputation de SNI commence vraiment à être entamée.

Et enfin, Julien Venesson a mis fin à son contrat de rédacteur en chef à Alternatif bien être pendant l’enquête de Que Choisir. Sa manière de l’annoncer a aussi entâché SNI. Pour plus de détails, voir notre enquête sur Julien Venesson.

Le nouveau positionnement de Biosanté

Biosanté Editions n’a pas été éclaboussée par l’enquête Que Choisir. Elle peut donc continuer a vivre sa vie paisiblement et recruter des auteurs de renom. D’ailleurs, ils affichent 1 millions de lecteurs en page d’accueil de leur site, alors que SNI 850.000.

Mais il fallait bien dissocier les 2 structures en communicant sur le fait que Biosanté Editions n’avait pas les mêmes pratiques que SNI.

liens sni avec le marketing, olliscience et cellinov
Copyright site de Biosanté Editions

Si vous lisez la suite de cet article, vous trouverez les éléments qui me conduisent à penser que ce positionnement est de la peinture sur une maison termitée (ou au choix, du déodorant sur des aisselles non lavées).

La teneur de cette révélation est quand même interpellante. Certes, cela permet à Biosanté Editions de continuer son activité correctement, mais c’est affaiblir considérablement SNI Editions en mettant à jour ses agissements.

Peut-être Bazin et Laarman sont fâchés, ou que Laarman a cédé Biosanté qui lui met un coup de couteau dans le dos. Il est impossible de le savoir, car la Suisse permet de cacher le(s) nom(s) des bénéficiaires d’une société, contrairement aux pays de l’UE. On ne sait donc pas à qui profite ces 2 entreprises et l’état des participations de chacun.

Qui est Xavier Bazin?

C’est le site de Santé nature Innovation qui révèle (enfin) le vrai nom de Xavier Bazin: Xavier Bébin.

qui est xavier bezin
Copyright Site de SNI, section incubateur de talent

Il a fait une grande école, comme quasi toutes les personnes de la galaxie Laarman: ici Sciences Pô. Sur son LinkedIn, il affiche avoir été délégué général de l’association Institut pour la Justice de 2009 à 2012.

xavier bebin est xavier bazin

Institut pour la Justice

Cette association a été fondée par Marie-Laure Jacquemond et son mari, Vincent Laarman. C’est à priori là où il a rencontré son mentor.

Son activité se porte sur la “défense” des victimes. Elle organise notamment des pétitions lors de drames pour demander que la justice fasse mieux son travail. Étant suite à des évènements dramatiques, ces pétitions rencontreraient un vif succès. Aussi, elle aurait récolté 1,7 millions d’adresses mails lors de leur proposition de pacte pour les présidentielles.

Elle a aussi une activité de lobbying de type conservateur prônant des idées sécuritaires et fustigeant le laxisme de la justice. Même si elle est apolitique, elle a dans ses rangs des personnalités de droite et serait proche de l’extrême droite. Durant un congrès en 2012, de nombreuses personnalités de ces bords politiques étaient présents.

Au final, Mr Bébin affiche sur son LinkedIn qu’il a envoyé régulièrement ses newsletters à plus d’un million de contacts. Cette association a aussi loué des adresses postales de particuliers selon l’aveu de Bébin lui-même. Et collecté 1 162 332 euros en 2009.

Santé Nature Innovation

Toujours d’après son LinkedIn, il aurait arrêté l’association pour embaucher en tant que été Directeur de Santé Nature Innovation de 2012 à fin 2015. Mais curieusement, on le retrouve aussi dans différentes vidéos de Youtube lors de congrès de l’Institut pour la justice, notamment en novembre 2016. Soit 4 ans après qu’il il ait cessé d’être aux affaires…

D’après le site de Santé Nature Innovation, Xavier Bébin a été formé par Vincent Laarman. Ensemble, ils ont d’ailleurs lancé 4 revues sous la bannière SNI Editions ensemble, lancé Santé corps esprit (lettre gratuite de Biosanté) “tout en travaillant en collaboration étroite avec les autres marques de Santé Nature Innovation“. (voir copie d’écran plus haut). Collaboration avec les autres marques du groupe, cela veut dire Cell’innov et Olliscience?

Pourquoi Xavier bébin prend un pseudo? Pourtant, il affiche sa réelle identité dans son association ou dans les 2 livres sur la justice qu’il a écrit. A t-il quelque chose à cacher dans sa nouvelle activité?

Sur le site de Biosanté, il explique:

QUI EST XAVIER BAZIN
Copyright Site Santé Corps esprit (Biosanté Editions)

Il est donc journaliste scientifique! C’est une manie chez les gens de SNI de s’attribuer un diplôme de journaliste. Julien Venesson s’affiche aussi comme cela. Vous avez vu un quelconque diplôme de journaliste ou scientifique dans son linkedIn?

Évidemment, il est là pour aider les personnes à améliorer leur santé, comme il était là pour aider les victimes dans son association pour la justice.

Le détachement de BioSanté Editions?

Santé Nature Innovation parle d’un détachement de Biosanté, gérée par Mr Bébin.

Non seulement Jean Marc Dupuis l’a formé, mais il l’a aussi lancé, lui donnant vraisemblablement:

  • sa base emails
  • les moyens techniques pour leur gestion
  • les ressources financières
jean marc dupuis a fait xavir bazin
Copyright Site de SNI, section incubateur de talent

Dans ce contexte, difficile de croire à un réel détachement. Mais pourquoi pas.

En tous cas, même si on ne sait pas à qui va l’argent gagné par Biosanté (il n’y a pas d’obligation de déclarer les bénéficiaires d’une société en Suisse), on sait qui sont les administrateurs:

administrateur de biosanté

Bébin oui, mais avec Jacques Thierny, un directeur financier ayant occupé ce poste dans des groupes du CAC 40 (Casino, Gemalto).

Alors peut-être que ces 2 là et les bénéficiaires réels de la société ce sont dégagés de l’emprise de SNI Editions, mais je vais vous montrer que les méthodes sont exactement les mêmes et que cela revient donc exactement au même.

Mêmes méthodes, mêmes effets

La façade

Sur son site, Biosanté nous explique que l’éditeur “n’a aucun lien, de quelque nature que ce soit, ni avec SNI Editions, ni avec ses marques et réseaux de partenaires : Pure Santé, Néo-Nutrition, Cell’innov, Ollisciences, Publishing Factory, etc”. Et “se refuse à vendre des compléments alimentaires ou autres produits naturels”.

Et bien oui, ça à l’air d’être vrai, je n’ai pas vu de promotion pour ces marques.

Et puis, une chose frappe quand on va sur leur site: on voit des gens qui bougent dans un bureau. Cette présentation tranche avec la machine déshumanisée SNI.

Mais derrière ces apparences et mises en scènes, Biosanté Editions ressemble étrangement à SNI Editions.

L’arrière boutique

Administratif

L’entreprise est en Suisse, comme SNI. Cela permet de cacher les bénéficiaires réels, d’éviter les lois françaises sur la protection des consommateurs et avoir une fiscalité avantageuse. Pour rappel, Xavier Bébin, Jacques Thierny ou Vincent Laarman sont de nationalité Française. Xavier Bébin a d’ailleurs une société immobilière à Paris…

La société a la même adresse qu’au commencement: 4 rue du Lion d’Or à Lausanne. Jean Pierre Rigoli, administrateur historique, travaille toujours à cette adresse.

Le service client est à Lille. SNI avait le sien dans la proche banlieue. 2 sociétés

Du marketing avant tout

Sur les réseaux d’entrepreneurs, les offres d’emploi qu’elle propose, cette maison d’édition se présente avant tout comme start-up d’experts marketing.

annonce d'emploi de biosanté
Copyright site d’emploi Wizbii

Cette annonce datant de 2017 relate 600.000 abonnées, ils en affichent 1 million aujourd’hui. Une forte croissance grâce aux abonnés et aux auteurs vitrine.

Contenu des publications

Le discours et la manière d’aborder les choses sont identiques à SNI:

  • Mails envoyés massivement
  • Ton impactant, provocateur ou culpabilisant
  • Sujets autour de la santé naturelle, Big Pharma, écologie, société
  • Lettres gratuites en produit d’appel
  • Vente de livres (presque un par mois)

Voyez par vous même ce que l’on demande au Chef de projet Editorial!

offre d'emploi biosanté éditions

Récupération d’emails

L’entreprise et Bébin utilisent les mêmes leviers pour récupérer des mails et les qualifier (leur attribuer des centres d’intérêts,un âge…):

Bébin envoyait déjà une newsletter auprès de 1 millions de personnes via son association. Aussi, Biosanté aurait bénéficié de la base mail de Laarman. Comme SNI, ces mails tournent autour de:

  • Vidéos accrocheuses, basées sur la théorie du complot ou de l’extraordinaire accessible à tous
  • Mails proposant des tests dont on ne reçoit aucune réponse (mais j’imagine que leur outil marketing, lui, en a reçu une): Pouvez-vous devenir guérisseur (12/19) Alzheimer a-t-il DÉJÀ infiltré votre cerveau (11/19)…
  • Où alors des pétitions comme celle-ci dirigeant vers le site de AISNSH, une association Suisse représentée par un certain Guillaume Chopin. Ni lui, ni son association (même avec l’adresse), ne sont identifiables. Et comme par hasard, la pétition propose de s’inscrire à la lettre de Biosanté!
pétition sur le bio
Copyright Site de l’association AISNSH

Sociétés marketing amies

Biosanté dit ne pas avoir de lien avec Publishing Factory, société qui gère en partie le marketing de SNI.

Mais un profil LinkedIn dit le contraire:

liens entre biosanté éditions et publishing factory sur un compte linkedin
Copyright linkedIn

Comme cette personne, beaucoup d’employés ont navigué entre SNI Editions et Publishing Factory (comme SNI avec Biosanté).

Alors peut-être que maintenant leur marketing est géré par une autre société, comme:

  • The Swiss Trust (appartienant à Publishing Factory) qui a curieusement une antenne dans Paris 9ème, comme la société de Xavier Bazin!
  • Propulse Lab, qui propose les mêmes prestations que Publishing Factory, à Lausanne aussi, et qui compte de nombreux employés de Biosanté Editions!

Même réseau politique et grandes écoles

Tout comme SNI, les gens impliqués dans Biosanté ont des têtes bien faites issues des grandes écoles françaises. Xavier Bébin a été (est encore en 2017), un lobbyiste auprès des politiques. Jacques Thierny a aussi fait plusieurs sortie médiatiques.

On est donc là encore une fois en présence d’une élite au service d’une marque.

Des prélèvements abusifs relatés

Comme SN, de nombreux témoignages de prélèvements non désirés de la part de cette entreprise apparaissent sur le net. Peut-être cela est dû au prélèvement SEPA automatique: après l’avoir renseigné une fois, dès que vous cliquez une fois sur s’abonner quelque part, vous êtes abonnés et débités. Normalement, la loi européenne protège le consommateur et vous devez avoir un récapitulatif de ce que vous avez commandé + accepter les conditions générales de vente. Mais là, rien!

La société est Suisse, vous n’avez pas de recours légal depuis la France. Cette pratique illégale en France ne l’est peut être pas en Suisse.

Elle se démarque de SNI sur un point: Biosanté n’a pas mis en place une plateforme d’avis indépendants sur sa marque. Dommage.

Les auteurs Biosanté Editions

Les rédacteurs

Nous avons vu plus haut que la principale mission du chef de projet éditorial est de savoir manipuler l’information et la rendre impactante. L’attrait pour les médecines naturelles étant un plus.

D’autre part, il y a des rédacteurs web qui s’occupent de livrer du contenu. Ils ont le plus souvent des profils de communication ou journalisme. Voici comment les candidats sont sélectionnés:

EMBAUCHE XAVIER BEBIN
Copyright site Viadéo

Ce test occuperait 2 à 3 journées et serait gratuit

Les auteurs vitrines

Auteurs affichés

Mais les auteurs que Biosanté affiche fièrement, ce sont tous les médecins et thérapeutes qui participent au contenu (rédaction ou directeur de publication). Afficher des grands noms, c’est avoir de la crédibilité et l’assurance de vendre. C’est hyper stratégique pour eux.

A tel point qu’ils utilisent encore l’image du Pr Henri Joyeux, qui pourtant a quitté le navire depuis longtemps. On voit sa tête sur la revue santé corps esprit dans “nos revues”. Ils ont laissé une revue de 2016, mais la photo fait bien.

Dr Joyeux toujours affiché à santé corps esprit
Copyright site Biosanté

Voyons qui l’ont a aujourd’hui, parmi les auteurs affichés sur le site:

  • Christian Brun, médecin (revue Santé corps esprit)
  • Eric Ménat, médecin (revue guérir et bien vieillir)
  • Luc Bodin, docteur (parcours E)
  • Julien Venesson, lui aussi journaliste scientifique comme Bébin (académie de nutrithérapie)
  • Elske Miles, thérapeute (Maîtriser les huiles essentielles)

Ce sont eux qui dirigeraient les revues et programmes rémunérés de Biosanté Editions. Ils sont partenaires.

Auteurs non visibles sur le site

Mais il y en a aussi qui ne sont pas (ou veulent pas?) être affichés sur le site, mais qui apparaissent régulièrement dans les mails:

D’autres auteurs reconnus participeraient à la revue Santé Corps Esprit: Phillipe Sionneau (médecine chinoise), Philippe Véroli (médecin), Patrick Lemoine (médecin), Fabrice Kuhn (médecin du sport).

Le Dr Willem: ses articles écrits sur son blog (la lettre du Dr Willem) sont relayés par Biosanté Editions

Le Dr Schmitz: idem, sa lettre Médecin santé est relayée par l’édition.

Le rôle des auteurs connus

Encore une fois, afficher des auteurs reconnus à son tableau de chasse est le fond de commerce de Santé Corps esprit. Pourquoi s’affichent t-ils et cautionnent t-ils ce système? Comment acceptent-ils d’être le produit d’appel d’une gigantesque machine marketing?

La réponse se trouve peut être dans les 1 millions d’abonnés de la société. Cela leur apporte de la notoriété et permet de véhiculer des messages. Mais à quel prix?

Les informations sont-elles vraiment intéressantes?

Dans la somme des mails envoyés, il y a pour moi au final très peu d’informations. Je constate qu’elles sont dupliquées sur différents supports: lettres, livres, dossiers… Et à différents timing: des infos sur les articulations ressortent 6 mois après par exemple.

Le BA.BA de la communication est: si vous voulez que votre interlocuteur intègre quelque chose, il faut donner peu d’informations et les structurer. Les Powerpoint des réunions d’entreprises doivent intégrer ce principe. Le problème, c’est que les informations sont littéralement noyées dans un océan de pubs, billets d’humeur et plébiscites pour des causes dont les intentions sont obscures.

Si Biosanté ne passait pas les 3/4 de sa communication à faire du marketing, on pourrait peut-être en retirer quelquechose.

Conclusion

Biosanté Editions prône dans ses publications une médecine naturelle, un monde plus humain et écologique. Pourtant, ce que j’observe, c’est bien un ancien monde qui truste des richesses pour lui même. Constitué de cerveaux émigrés en Suisse et formatés par les écoles de commerce Françaises, ce cercle utilise des thématiques vendeuses auprès du peuple.

Bruce S.

L'auteur Bruce S.

Thérapeute. Sur le site, je réalise essentiellement un travail d’enquête.