close
Sport

Déséquilibres musculaires, dangers et solutions

déséquilibres musculaires et sport

Les déséquilibres musculaires se produisent lorsque certains muscles du corps sont plus forts ou plus développés que d’autres. Ils peuvent entraîner des problèmes physiques tels que la douleur, une mobilité limitée ou une apparence déséquilibrée. En raison d’un manque de stabilité, un risque accru de blessures ou de dommages aux articulations et aux tendons peut se produire.

Comment se produisent les déséquilibres musculaires ?

Dans l’anatomie musculaire, les muscles sont placés par paires. Alors qu’un muscle se contracte (l’agoniste), l’autre muscle se détend (l’antagoniste). Par exemple, en contractant vos biceps, le muscle supérieur de votre bras qui se situe entre votre épaule et votre coude, vous détendez les triceps, le muscle situé en bas de cette même partie du bras. De même, les quadriceps et les ischio-jambiers de l’articulation du genou effectuent des actions opposées. Sans cette force antagoniste, des dommages et des blessures sont plus susceptibles de se produire.

Le plus souvent, un déséquilibre musculaire se produit autour des zones articulaires ou des parties du corps les plus mobiles comme les hanches, les épaules et les genoux. Les personnes physiquement actives sont donc les plus susceptibles de développer des asymétries musculaires.

Les causes d’un déséquilibre musculaire sont nombreuses

Des exercices mal exécutés ou mal répartis génèrent des déséquilibres musculaires. Si vous prenez l’exemple du développé couché, vous mettez vos bras de manière bien symétrique sur la barre. Mais il n’est pas rare que lors de l’exercice, vous allez décaler l’un de vos bras vers un côté. Une partie de votre corps va donc porter plus de charge et sera un peu plus étirée. En conséquence, cette partie du corps va être plus stressée et sera plus développée que l’autre.

Un autre exemple est celui des personnes voulant développer leurs pectoraux et qui ne travaillent que sur ces muscles en négligeant les muscles du dos qui permettraient d’équilibrer la posture. Dans ce cas, les épaules auront tendance à se courber vers l’avant.

D’autres exemples…

Ceci est plus fréquent aussi chez les athlètes qui utilisent un côté dominant sur un autre; par exemple, les joueurs de tennis, les golfeurs et les patineurs artistiques qui utilisent tous un côté dominant pour leur sport. Une autre cause des déséquilibres musculaires est une position assise trop longue. Elle peut entraîner un raccourcissement des fléchisseurs de la hanche, ce qui peut provoquer des lombalgies.

Que faire afin de rattraper un déséquilibre musculaire ?

La bonne nouvelle est que le bon programme d’exercices correctifs peut aider à améliorer votre force musculaire et votre amplitude articulaire ; deux éléments essentiels pour éliminer les déséquilibres musculaires. La première chose à faire est de corriger votre mouvement pour qu’il soit parfaitement symétrique. Filmez-vous ou demandez à un partenaire de vous surveiller pour avoir la même amplitude et exactement le même mouvement de chaque côté.

Une autre solution est de travailler plus le côté le plus faible. C’est une méthode courante mais qui peut à terme, développer les performances du côté le plus faible et engendrer un déséquilibre inverse. La meilleure solution serait donc de travailler les deux côtés de façon équivalente, mais en basant l’intensité de votre exercice sur le côté le plus faible. Plus concrètement, vous allez faire le même nombre de séries, le même poids et les mêmes exercices avec les deux côtés fort et faible. Seulement, vous arrêterez le mouvement au moment où votre côté le plus faible va lâcher.

Aidez vous avec des automassages

Les déséquilibres musculaires sont souvent aggravés par des trigger points. Ce sont des sortes de petits pois durs présents dans les muscles et qui entraînent des douleurs, parfois même à distance de leur localisation.

Les automassages réguliers sont un bon outil pour casser les nœuds et éviter les zones de tensions qui mettraient en péril les articulations. Ils peuvent être réalisés avec différents outils : rouleaux de mousse, balles, cannes ou autres dispositifs d’assistance qui pourront varier en densité, en surface et même en température.

Enfin, n’oubliez pas le rôle de l’alimentation équilibrée dans l’entretien de vos muscles. En cas de carences, une supplémentation en fer sera bénéfique pour l’oxygénation des muscles. La coenzyme Q10 et l’huile de krill sont aussi de meilleurs alliés pour apporter de l’énergie. Elles facilitent la récupération et la régénération musculaire et articulaire chez les sportifs.

Bruce S.

L'auteur Bruce S.

Thérapeute. Sur le site, je réalise essentiellement un travail d’enquête.